Un choix difficile

Depuis quelques semaines, les étudiantes et les étudiants ont repris leurs activités scolaires.

Certains quittent la région afin d’aller suivre leur cursus à l’extérieur de la région alors que d’autres continuent leur cheminement en Abitibi-Témiscamingue.

À l’occasion du départ d’un de nos jeunes de notre cité, j’en profite pour prendre un temps avec lui afin de discuter avant son départ. Celui-ci revenait d’un périple hors du pays. Tout en discutant, il m’explique être en réflexion sur son cheminement, ne sachant trop si cela correspondait à ses valeurs et ses intérêts. Il s’y lance quand même. Un défi à relever!

Ayant moi-même vécu une situation de la sorte, je comprends son questionnement. Il y a quelques années, j’ai débuté un programme à l’université mais celui-ci ne correspondait pas à mes intérêts. Ainsi, ayant réfléchi, j’optai pour un programme me correspondant davantage. Aujourd’hui, je suis bien heureux du choix que j’ai fait.

Dans notre entourage, nous connaissons certainement plusieurs jeunes qui doivent choisir entre les différentes possibilités qui s’offrent à eux. Souvent, ils désirent les expérimenter afin de savoir si cela correspond à leurs aspirations. Il est certes facile de rabrouer ces jeunes en affirmant : « Ah cette jeunesse! Ils sont perdus. » ou « Ils ne savent pas quoi faire… Ils coûtent chers en étudiant dans plusieurs programmes. » ou encore « Il faudrait te brancher! ».

Cependant, à leur âge, ils sont en exploration. Exploration du monde, exploration des relations humaines, exploration de soi afin de mieux se connaître. Plutôt que de voir négativement ces changements, pourquoi ne pas en profiter pour les encourager? Il s’agit certes d’une période de tumultes dans leur vie, mais comme adulte, n’est-ce pas notre mission de les accompagner dans leur chemin de vie? Continuons à encourager ces jeunes qui désirent se former pour rendre notre monde meilleur.